Rob Ford, fondateur de FWA

24 août 2015   by Z Team
Back
Comment te décrirais tu ?

Attendez, je me fais un café, et je vous réponds ...


Comment es-tu arrivé dans le digital ?

Je pense que ça me vient des jeux vidéo, j'ai commencé dans les années 70 sur un Atari, puis en 1982 avec mon Commodore Vic 20, et ensuite avec l'Amiga 500. C'est vraiment par hasard que j'ai commencé à utiliser internet en 1997, lorsque mon père a acheté un ordinateur avec Windows 95. Cet avant-goût du web m'a poussé à vouloir bien plus que les démos de jeux gratuites que je téléchargeais, et je me suis essayé au web design. Je n'étais pas très doué à l'époque.


Comment t'est venue l'idée de FWA ?


J'ai découvert les web awards avec mon premier site convenable, http://www.treecity.co.uk/. Je me suis ensuite investi dans la communauté web awards, en tant que juge pour les awards les plus importants, et même en tant que membre d'un comité secret qui notait les programmes de websites awards. Malheureusement cette communauté restait attachée à ses principes, et j'ai décidé de m'en séparer en mai 2000 lorsque j'ai lancé officiellement FWA.

FWA

"FWA (...) a connu tous les changements que le web a vécu."


Quelle est l'influence de FWA sur le marché du numérique ?

On me dit souvent que FWA a eu un impact conséquent, mais ce n'était pas mon intention. Tout ce que je voulais faire, c'était promouvoir les sites internet les plus remarquables, et les choses ont suivi leur cours. Je pense que FWA, qui est là depuis 15 ans, est devenu partie intégrante du paysage du web design parce que le site a connu tous les changements que le web a vécus.


Penses-tu que FWA a raté la « vague HTML 5 » ?


A vrai dire, lorsque Steve Jobs a tué le Flash, FWA en a un peu souffert, car la plupart des gens voyaient FWA comme une vitrine du Flash. J'ai dû me remettre à effectuer du travail de terrain, comme je l'avais fait aux débuts du site, de façon à repérer les contenus intéressants et envoyer des invitations gratuites aux sites et à leurs créateurs. En 12 mois, FWA était de nouveau sur le devant de la scène, dans ce rôle de vitrine qu'il avait toujours tenu, et ce pour les meilleures oeuvres, peu importe la technologie utilisée.

Je suis évidement très heureux du fait que nous fournissons à nouveau une vitrine aux meilleurs contenus numériques, et il est très rare de croiser des sites Flash de nos jours. Je suis également très heureux de voir et de récompenser de plus en plus de sites novateurs en HTML5, WebGL, etc, car j'ai horreur de voir d'autres sites d'awards récompenser tous les jours un de ces sites d'agence au scrolling complètement fade. Bien que beaucoup de ces sites soient élégants et bien construits, ils n'ont aucun impact et se ressemblent les uns les autres, ils ne sont pas dignes d'un award, à mon avis. Heureusement, notre équipe de plus de 85 juges à FWA semble être du même avis : en effet, on a souvent des sites qui sont proposés après avoir récupéré un de ces awards du jour, et les juges ne leur décernent pas de FWA.


On a vu beaucoup de créativité pendant ces 10 dernières années. En ce qui concerne la créativité digitale, elle semble de plus en plus tournée vers l’efficacité. Penses-tu qu’elle a de beaux jours devant elle?


Je pense que nos vies sont bien trop chargées et stressantes, et chercher l’efficacité est logique dans ce contexte. C’est quelque chose que je recherche avec FWA, au même titre que le progrès.
Cela dit, l’innovation, la grande créativité et l’expérimentation ont toujours leur place. Si personne ne cherchait à expérimenter, on n’en serait pas là, et pas seulement sur internet, mais dans le monde en général. Je suis de tout coeur avec ceux qui tentent des choses nouvelles, et plus particulièrement sur le web.

Et en ce qui concerne le futur, je pense qu’on a toujours de beaux jours devant nous, si tant est qu’on ne détruit pas la planète.



"(...) Je pense que la mode des apps est passée."
 


Les ordinateurs de bureau et les sites web vont-ils disparaître au profit des Smartphones, tablettes et apps ?

Lorsque le WAP a été intégré aux téléphones, je pensais que l’internet mobile n’allait jamais marcher ;) Prédire le futur c’est vraiment pas mon truc. Tout ce que je peux prédire, c’est que le sac de bonbons que ma femme a caché ne va pas tarder à être trouvé.
Il y a un an de ça, je pensais que tout s’orientait vers le mobile. C’est toujours vrai en partie, bien sûr, mais les ordinateurs de bureau n’ont toujours pas disparu. Cette migration de masse qu’on a pu observer entre l’ordinateur et le mobile va ralentir, parce qu’on aura toujours une raison ou une autre d’utiliser les ordinateurs fixes, en particulier avec les tablettes.
Je pense que la mode des apps est passée. Quand on voit la course d’obstacles nécessaire pour publier une application et leur nombre incalculable sur n’importe quel app store, la liberté qu’offre le web publishing est très attrayante.
Si j’en crois mon expérience personnelle, construire des sites web qui marchent à la fois sur mobile et sur ordinateur de manière parfaite, sans nécessairement utiliser le responsive design, c’est ça la voie à suivre.


Que penses-tu des nouveaux outils de création automatique, comme The Grid ?


C’est potentiellement génial pour les gens avec peu de temps libre et peu de connaissances, mais ça ne produira jamais ces oeuvres que des gens très expérimentés, comme Mr Doob, arrivent à créer. On ne peut pas garder quelqu’un qui aime bien démonter les choses, les remonter, comme le code, loin du clavier. Tout ce qui facilite trop les choses enlève ce niveau d’activité cérébrale qui vous fait pondre des idées uniques.


Et que penses-tu du WebGL ? Ça pourrait devenir le nouveau « Flash » d’après toi ?


Je pense que le Flash nous a amenés là où nous sommes aujourd’hui. Le WebGL en est une des principales raisons. J’adore ce que le WebGL a apporté au numérique, et je suis toujours impatient de voir une nouvelle expérience qui l’utilise. Et c’est encore plus réjouissant de voir des expériences WebGL apparaître peu à peu sur mobile. Le WebGL a beaucoup plus d’avenir que Flash ;)
Le Flash a donné aux gens les moyens de créer tout ce dont à quoi ils pouvaient penser, et le WebGL offre les mêmes possibilités.


Est-ce que le Web-VR va devenir une norme ?


Tout ce qui nécessite un accessoire externe a peu de chance de devenir une norme. Je me rappelle encore lorsque j’ai essayé la VR dans une salle d’arcades à Londres dans les années 80. Ça m’a vraiment mis une claque, mais quand j’ai enlevé le casque, j’ai regardé autour de moi pour voir si on me dévisageait … C’était un peu gênant.
C’est la même chose pour les TV en 3D qui nécessitent des lunettes 3D …
Je pense que la difficulté va être d’amener toutes ces nouvelles technologies aux gens, sans les obliger à mettre quoique ce soit sur leur tête.


Est-ce qu’il y a une technologie nouvelle qui t'intéresse particulièrement ?


HoloLens, je dirais. J’ai aussi eu mon premier enfant récemment, et je suis impatient de me plonger dans toute cette tech propre aux papas. Lego et Mecano, ce genre de trucs.



"Certaines expériences se doivent d'être avant tout émotionnelles."
 


On peut dire que le but principal d’un site est d'être fonctionnel. Penses-tu qu’un site web peut toucher aux émotions ? Peux-tu nommer un site qui t'évoque ça ?

Et bien, ça dépend de ce qu’on veut en faire. Certaines expériences se doivent d’être avant tout émotionnelles. 

End Cancer
 Un exemple très récent serait The One Who Will End Cancer https://theone.cancerresearch/. C’est une oeuvre en temps réel qui utilise aussi le WebGL. Vous vous sentez tout de suite émotionnellement impliqué, parce qu’elle nous demande de contribuer à une cause très importante.


Tu as vu des milliers de sites web. Peux-tu en nommer trois qui t'ont particulièrement marqué ?


Ok, c’est jamais une question facile, mais je vais vous donner mes trois sites préférés :

De 1999, David Gary Studios, Full Throttle : https://web.archive.org/web/20060820205952id_/http:/www.davidgarystudios.com/v1/dgs_FT_com.htm

De 2002, Who’s We Studios :
https://web.archive.org/web/20030601133915id_/http:/www.whoswestudios.com/splashguns.html

Vodaphone
De 2004, Vodafone Future Vision :
http://demo.northkingdom.com/vodafonefuturevision/

A ce sujet, je suis en train d’écrire The History of Flash Websites, qui sera publié en ligne courant 2016. Tellement de bons souvenirs !


D’ailleurs, tu te rappelles du premier site web qui a vraiment attisé ta curiosité ?


Oui, c’était pour une boîte britannique d’événementiel qui s’appelle Exclusive Events. Un ami travaillait chez eux et m’a montré leur site. C’était la première fois que je voyais un site en Flash, et ça m’a tout de suite rendu accro.

Avec le temps, j’en ai vus bien d’autres. Fantasy Interactive m’a toujours surpris avec des sites intéressants durant les balbutiements du Flash.



"Le nouveau site sera 100% en Flash."



Tu viens d’annoncer un partenariat avec Hello Monday, une excellente agence. Un indice ou deux concernant le nouveau FWA ?

C’est la meilleure chose qui soit arrivée à FWA depuis un bon moment. Je pense que le nouveau FWA va nous redonner le buzz de nos premiers sites web. Si vous vous rappelez de la version culte de FWA :

FWA

https://web.archive.org/web/20020526144325id_/http://www.favouritewebsiteawards.com/

On vient à peine de commencer à planifier et concevoir le nouveau FWA avec l’équipe de Hello Monday - ils sont géniaux. Il est possible que le site sorte à la fin de l’année.
Le nouveau site sera 100% en Flash.


Quelles ont été les demandes les plus étranges que tu aies reçues ?

J’ai justement un dossier “étrange” dans ma boite mail. Attendez, je vous sors quelque chose …

“Vous n’avez pas de programme award-à-vendre par hasard ? Notre client a besoin d’un award dans les 2 semaines qui viennent pour montrer le site à son CA. Je cherche un moyen d’en obtenir un.”

Celle-là, c’est probablement ma préférée. En 2003, le formulaire qu’on utilisait sur le site montrait l’adresse IP des gens. Cette personne avait proposé un site une semaine auparavant. J’allais lui écrire un mail pour lui dire qu’il avait gagné. Mais lui pensait que puisqu’une semaine s’était écoulée, il n’avait pas gagné, et s’est mis à m’envoyer des mails incendiaires tous les jours. Celui-ci reste le meilleur :

“La plupart des sites répertoriés ici n’ont rien de spécial. C’est cool de savoir que Macromedia n’a même pas remarqué votre stupide award. CA VOUS MONTRE VOTRE VRAIE VALEUR!!! Lol!!! Vous allez vous donner l’award combien de fois ? Je suis sur que tous les jurés le font... Votre site est vraiment pathétique. PATHETIQUE... UNE ARNAQUE. Le design du site est chiant. A mourir. Retournez lécher les bottes d’Erik Jordan !!” 
logo ultranoir
logo ultranoir