Web-VR : la réalité virtuelle sous navigateur

14 juillet 2015   by Z Team
Back
Quand 3D et réalité virtuelle ne font plus qu’un.


Les marques commencent chacune à décliner leurs casques de réalité virtuelle. Ils sont cependant tous différents, nécessitant des configurations précises. Avec le Web-VR, ces différences de format ne seront plus un obstacle : l’utilisateur pourra compter sur son simple navigateur pour lui fournir une expérience unique et facile d’accès.



Qu’est-ce que le Web-VR ?

Le Web-VR est souvent apparenté au WebGL. C’est une API (une interface de programmation) qui permet l’accès à votre navigateur d’objets de réalité virtuelle, comme l’Oculus Rift.
Le Web-VR est issu de la volonté de créer de nouvelles possibilités d’immersion par l’intermédiaire de sites web, sans avoir à télécharger de logiciels, et ce, peu importe votre casque de réalité virtuelle.
Comme le WebGL, le Web-VR passe par votre navigateur. Il doit par ailleurs fonctionner sur le plus de supports possibles, du plus simple des Smartphones à l’ordinateur le plus performant.


Comment fonctionne le Web-VR ?

Le Web-VR utilise le WebGL afin d’afficher des graphismes en 3D, mais aussi pour assurer ces mêmes performances graphiques sur un navigateur.
Il faut cependant rappeler que le langage universel sur le web reste le HTML/CSS. C’est à partir de ce langage que les développeurs sont capables de créer des expériences en réalité virtuelle.


La réalité virtuelle, future norme du web moderne ?


Responsive web design et réalité virtuelle :

Alors que l’engouement pour les casques à réalité virtuelle ne cesse de croître, une question agite le monde de l’Oculus Rift et ses dérivés : comment proposer une expérience accessible sur tous les supports ?


Le problème a déjà été observé pour l’incompatibilité de certains sites entre l’ordinateur et le mobile. Les développeurs ont trouvé la solution : au lieu de marcher sur une certaine application ou encore un certain type de casque, les expériences de réalité virtuelle seront tout simplement codées en HTML et accessibles sur navigateur. C’est là l’essence du Web-VR.

La version mobile de safari, le navigateur d’Apple, a défini avec succès un système d’affichage et d’interaction avec les sites sur navigateurs classiques sur des écrans d’iPhone.


Les navigateurs, principale force de frappe du Web-VR :

Pour que le Web-VR devienne une partie fonctionnelle du web moderne, les navigateurs desktop et mobile vont devoir intégrer un support pour l’interface utilisateur, et dans certains cas, mettre régulièrement à jour les conventions de sécurité et d’interface.

La force du web est son universalité. Les développeurs peuvent, en grande partie, créer une expérience unique et être assurés qu’elle pourra être jouée sur tous les navigateurs modernes. Pour que le Web-VR puisse achever tout son potentiel et devenir une option intéressante pour les développeurs VR, autant de navigateurs que possible devront intégrer un support pour la nouvelle API Web-VR (de même qu’intégrer une plateforme basique, qui suivra l’évolution et la performance de l’expérience utilisateur).


Pour le moment, le Web-VR est supporté par Firefox Nightly et une version spéciale de Chrome. Les premiers essais sur le Web-VR ont été expérimentés par les développeurs des deux entités. L’annonce de la commercialisation de l’Oculus Rift pour 2016 devrait motiver les grands groupes à investir dans le perfectionnement de leurs navigateurs.


Une expérience utilisateur unique.


Le Web-VR, une API qui vous veut du bien :

Le WebGL offre déjà une qualité d’expérience incroyable et une interactivité folle. Le Web-VR rend cette expérience plus immersive et plus marquante encore. Comme il a vocation à être disponible sur tous les navigateurs de tous les supports et avec n’importe quel casque, le Web-VR est fondamentalement accessible. Les perspectives de cette technologie s’entrevoient dans l’engouement suscité par l’Oculus Rift et la réalité virtuelle en général.


Voici quelques exemples de projets de Web-VR pour le moment disponibles uniquement sous Firefox Nighlty :

http://mozvr.com/projects/sechelt/
http://mozvr.com/projects/polarsea/
http://mozvr.com/projects/panorama-viewer/

Une autre solution pour profiter de la réalité virtuelle sous navigateur a vu le jour avec le Gear VR, un casque dans lequel on insère un Smartphone. Disponible à moindre coût en comparaison des autres casques et à condition de posséder un certain modèle de téléphone Samsung, le Gear VR offre une opportunité abordable pour vivre l’expérience de la réalité virtuelle :

http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-devices/wearables/gear/SM-R320NPWAXEF

Le mobile serait le meilleur support pour l'avenir de la réalité virtuelle.



logo ultranoir
logo ultranoir